dimanche 21 août 2016

Lupescu : Naissance d'un ennemi pour Fox-Boy !



Créer un nouveau personnage est toujours un moment intéressant, et important dans le processus de création. Car qui sait à ce stade si le personnage aura une durée de vie limitée (le temps d'un épisode), ou si son destin ira au-delà du récit pour lequel il est créé ? Des évolutions physiques ou morales pourront ainsi intervenir. D'où l'intérêt de bien penser dès le départ.

 Le Joker, Wolverine ou n'importe quel méchant classique. L'univers des comics est particulièrement riche d'exemples de personnages initialement apparus pour êtres les challengers d'un épisode et qui persistent tant d'années après . Il est alors amusant de relire leur toute première incarnation pour observer le chemin parcouru quelques décennies après.

Pour les besoins d'un nouvel épisode de Fox-Boy dans le prochain Pif, j'ai besoin de lui opposer un nouveau challenger. Sans divulguer l'intrique, il s'agit d'un vampire roumain nommé Lupescu ("Fils du Loup" - les ressortissants de ce pays me pardonneront mon manque d'originalité - Un prochain voyage à Sibiu me permettra de corriger cette première vision cliché).


Bref, j'ai besoin de "trouver" le visage de mon futur méchant.
 

Je commence par une page de croquis, laissant libre cours à mon idée première : Un personnage à l'esthétique du Vampire à la Nosferatu (poussiéreux, émacié, blanchâtre, et écœurant) s'impose. Je déteste l'image du play-boy gominé à la Bela Lugosi ou Christopher Lee, des belâtres ayant pour souci les plis de leur smoking alors qu'ils dorment dans un cercueil plein de terre. Mon modèle est le terrifiant vampire Barlow (joué par de l'adaptation de Les Vampires de Salem (Salem's Lot) de Stephen King.





De l'autre côté, je veux contrebalancer cet aspect repoussant en amenant un peu de fragilité d'un vieil Anglais. Quelque chose qui rappelle qu'avant d'être un monstre, la créature a été il y a bien longtemps un homme, et qu'il n'est au final qu'une misérable créature esseulée, bien loin de son époque et de son pays. Le vieux Q de James Bond, le Major Boothroyd incarné par Desmond Llewelyn apportera cette touche humaine.





 Mon premier croquis ne me va pas. Car le visage m'échappe. Son âge, aussi. Même problème qu'avec Dotki, à peu près pour les mêmes raisons (personnage très ancien, différent, plein d'ambiguïté...).


Une solution s'impose, celle utilisée pour m'aider à incarner Dotki, pouvoir le dessiner sous tous les angles et comprendre le volume de son visage. Je ferai donc là aussi, un modèle en glaise de mon futur vampire.
(L'article consacré à sa conception de Dotki est ici).

Je vais pouvoir facilement travailler à la fois la face, le profil, l'expression, l'implatation capillaire, etc.
Un petit socle de marbre fera une nouvelle fois l'afaire (je désosse de vieilles coupes sportives pour n'en garder que la base pour fixer la base de ma tête).

Voici le résultat, brut, sans artifice d'éclairage, réalisé hier soir :




Le même, avec un éclairage forcé me donnera la base photographique à partir de laquelle je vais "m'approprier" ce cher Lupescu:







Puis enfin avec une faible source de lumière, mais très proche (bougie), je vais comprendre comment se comporte la lumière nocturne glissant sur son visage et s'infiltrant dans ses rides.








Hop !
Retour à mes planches.

Salut les goupils !