lundi 21 novembre 2016

Jack Skellington - Version 2 !

Lorsque je réalise des commissions de personnages à la demande de personnes, je ne réalise jamais de croquis et me jette sur ma feuille noire, sans filet, pour sortir "le truc". C'est ma manière de me sentir libre, l'esprit dégagé. Parfois, je pose une question ou deux, notamment quand il s'agit (par exemple) d'un personnage où il y a différents costumes, ou périodes graphiques.




Par exemple, un Batman façon Miller (Dark Knight) ne plaira pas forcément à quelqu'un qui rattache le Chevalier de Gotham au dessin animé de Bruce Timm, à la version de Neal Adams ou encore à l'incarnation pop flashy du feuilleton sixties joué par Adam West. Ainsi, abrité par un minimum d'indications, je peux me lancer, et faire mon dessin.

Mais le commanditaire a toujours la liberté de ne pas aimer le résultat, puisqu'il ne découvre celui-ci qu'une fois terminé. 

"C'est le jeu, ma pauvre Lucette".

Au cas où cela devrait arriver, je me fais donc systématiquement un devoir de leur préciser en préambule, que la commande d'un dessin ne les engage en rien envers moi , si ce n'est d'avoir sincèrement envie de m'acheter un dessin sur le sujet - il s'agit que je ne perde pas non plus mon temps à dessiner un personnage dont il ne voudront en aucun cas, et que je ne pourrai jamais vendre (genre Tante May). Je leur laisse donc une fois le résultat montré, la possibilité de décliner celui-ci. Dans ce cas, je garderai le dessin pour moi (il plaira alors peut-être à quelqu'un d'autre, pour l'exacte raison qui a fait que le premier ne l'a pas voulu). Le moment de montrer un dessin est donc toujours pour moi, celui où je vais découvrir si "ça le fait, ou pas", car il est important qu'un acheteur soit heureux de son achat.

Et pour la première fois sur une commande, ça ne l'a pas fait.

Il s'agit de cette proposition du Jack Skellington (L'Étrange Noël de M. Jack) montré ici-même la semaine dernière :


J'ai expliqué (après coup), comment  j'ai voulu m'écarter du modèle du film, pour le mélanger à celui réalisé par le producteur de l'Étrange Noël de M. Jack : Sleepy Hollow (Le Cavalier sans Tête). Ce faisant, je prends un risque, celui que ça ne plaise pas. En l'ocurence, cette "audace" n'était pas ce qu'attendait le client. À la vue du dessin (montré sur Facebook), celui-ci m'a exprimé (avec beaucoup de délicatesse et de gêne) cette réserve. C'est là que j'ai compris ce qu'une question préalable aurait peut-être permis d'éviter : ce dessin de Jack devrait autant plaire à lui... qu'à son jeune fils de 6 ans, fan du film.

Il fallait donc "coller" à l'image plus classique de Jack (corps arachnéen, colline en spirale au milieu d'un champs de citrouille, et dans une position plus proche de celle du film).

Ce cas de manque de communication est certes une première, mais ce ne sera probablement pas la dernière fois, et j'invite même les prochains qui me commanderont un dessin à faire comme lui, et ne pas hésiter à me dire si le résultat n'est pas conforme à leur désir.

Dans le cas présent, j'ai donc refait Jack en tenant compte des nouvelles indications. Le résultat est visible ci-dessous, et j'attends la réaction de mon client.



Gros-plans :


 Quant au premier dessin, la première version, je la garde pour moi, et la repropose à la vente.

Je précise aussi (important) que je suis content d'avoir eu l'occasion de faire un dessin (la première version), que je n'aurais pas réalisé autrement, car il se trouve que je le trouve plus intéressant que sa seconde version  - certes faite de mon mieux, mais qui manque... de personnalité (la mienne) !

Elle ira chez quelqu'un qui l'appréciera justement... pour ça !
=:o)